Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 16:10

Nous focalisons souvent sur notre réussite, qu’elle soit matérielle, sentimentale, professionnelle, personnelle oureussite sociale…mais pourquoi vouloir réussir à tout prix ? Que signifie réussir ? Est-ce un échec de ne pas réussir ? Réussir sa vie est fréquemment synonyme du cliché stéréotypé « marié(e), 2 enfants, une maison, un chien, un travail et de l’argent», cependant qu’avons-nous gagné à part être conforme à l’idée que les gens se font de la réussite. Ainsi réussir sa vie, devient un vrai challenge, une compétition effrénée et parfois absurde pour briller en société, pour faire plaisir à sa famille, pour être un exemple, pour se rassurer d’être dans la norme que la société nous impose, pour ne rien avoir à se reprocher, pour avoir des buts à atteindre…Lorsque nous entreprenons quelque chose nous visualisons le résultat, et projetons notre esprit dans l’espoir d’un succès futur, sans forcément tenir compte du chemin à parcourir pour parvenir à nos fins. La réussite est un but pour la plupart d’entres-nous. Réussir apporte à bons nombres de personnes, cette glorification, ce statut, cette fierté d’avoir réussi là où d’autres ont échoué, pour se mettre à l’abri d’une vie dépourvue de jugements, éviter ces signes distinctifs relatifs à l’échec : chômage, HLM, prolétariat, d’être cette personne à qui tout sourit, cette personne enviée et plébiscitée, tel un surhomme ayant remporté un combat titanesque. Mais ce genre de réussite peut engendrer la pire des peurs, celle qui nous rend méfiant, égoïste, orgueilleux, avare, possessif…la peur de tout perdre. Depuis notre plus tendre enfance, la réussite est omniprésente, réussir à naître, à grandir, à marcher, à parler, à lire, à écrire, à l’école, en sport, un métier, à devenir quelqu’un, à trouver un emploi, à aimer, à faire des enfants, à gagner de l’argent…auxquels cas nous sommes des perdants. Qui nous apprend à perdre et à surmonter les échecs ? Ne sont-ce pas ces peurs de ne pas réussir, de décevoir, d’être considéré comme un perdant qui empêchent certains de prendre des initiatives, d’avoir confiance en eux, d’agir ? Peut-on réussir sans initiatives, sans confiance en soi ? Peut-on échouer en prenant des initiatives avec une grande confiance en soi ? Est-ce la réussite qui nous apporte la confiance ou la confiance qui amène la réussite ?

Réussir peut être le plus élémentaire des gestes, la plus simple des actions entreprises, qui supposent également  le dépassement de soi, dépassements de ses peurs, de ses angoisses ou phobies. Nos premiers pas nous les avons faits en dépassant la peur de tomber, de l’inconnu, de ne pas réussir…et pourtant aujourd’hui marcher est devenu un automatisme, un geste élémentaire.

Pourquoi ne pas commencer par considérer la réussite comme quelque chose d’élémentaire, d’accessible, de simple et évident ? Réussir sa vie ne veut rien dire du tout, chacun ayant sa propre interprétation par rapport à des schémas types considérés comme des idéaux de vie.

La réussite amène la confiance en soi et la confiance en soi nous permet de dépasser nos peurs et d’aller au-delà de ce que nous pensions impossible, infaisable. Les petites réussites forment les grands projets. La moindre petite réussite doit être soulignée, et nous devons en prendre conscience, en être fiers, ne pas nous dévaloriser en comparant nos petites réussites à celles des autres. Est-ce là la vraie réussite, dépasser nos faiblesses, le regard et le jugement de l’autre, simplement mener des actions nous permettant de nous sentir vivants. Si nous sommes capables de faire preuve de courage, de volonté, de compréhension, de compassion…nous avons réussi à accomplir quelque chose. Par exemple, si je décide de ne pas fumer, boire, être impoli, juger…pendant ne serait-ce une journée, alors j’ai réussi à me dépasser, à lutter contre mes démons pour être en paix avec moi-même. Essayez de combattre un de vos démons pendant une journée, et vous ressentirez une grande satisfaction, celle d’avoir réussi l’objectif que vous vous étiez fixé.

L’échec peut mener à la réussite quand nous sommes prêts à comprendre puis accepter nos faiblesses, savoir perdre est une force. Pourquoi n’ai-je pas réussi ? Trop confiant, trop ambitieux, pas assez préparé, pas motivé, pas serein, pas prêt, pas le bon moment, trop pressé, pas ma voie, pas cohérent…L’échec nous permet de comprendre, d’ouvrir les yeux, de nous enseigner, afin de nous rendre meilleurs, et plus forts. Dites-vous que parfois l’échec est nécessaire, ne pas avoir peur de faillir est une réussite.

L’état d’esprit et le mental sont très importants dans le succès. Ne cherchez pas à dépasser l’autre ou à être meilleur qu’autrui, focalisez votre esprit sur vous seul, le dépassement de soi est le plus beau des combats. Aucun intérêt à vouloir être au dessus de quelqu’un, pour prouver quoi ? Que vous avez réussi à être un être prétentieux et supérieur, bravo votre réussite dépend des autres, vous la devez aux autres et non à vous-mêmes. Je ne parle pas de la réussite par amour, par conviction personnelle ou par humanisme, qui peut nous donner des ailes et nous aider à dépasser nos limites.

Réussir, c’est agir pour de nobles causes avec un cœur noble. Partager, encourager, aimer, pardonner, tolérer, aider, être content, c’est déjà réussir.

« L’échec est le fondement de la réussite » Lao-tseu

Partager cet article

Repost 0
chroniquelles - dans Esprit
commenter cet article

commentaires

Esprit, Ouvre-Toi !

  • : Le blog de chroniquelles
  • Le blog de chroniquelles
  • : Différentes chroniques sur nos expériences et la façon d'aborder certaines situations, l'ouverture d'esprit, la gestion des émotions et les relations humaines.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens